Eboulis intérieurs et autres désastres

(Eboulis intérieurs et autres désastres)

Personnages. Sabine, l'héroïne. En plus d'être une ancienne courtisane, Sabine est enceinte. Grégoire, le mari de Sabine. Grégoire est dans un état de délabrement avancé. Geneviève, la messagère venue de la ville en flammes. Jean-Jacques, l'invité perdu au-milieu des spectateurs. Les spectateurs (29 au maximum). Marion, la femme pratique. Elle met en scène, lit le titre, les didascalies, anime la soirée. Elle se trouve un coin comme elle peut coincée derrière la table de régie et les platines.

Lieu. Un algeco en très mauvais état équipé d'un placard, d'une kitchenette, de toilettes minuscules et d'une boule à facettes. Un espace buanderie, un espace évier, un espace enfants, un espace cuisine délabrés. Grilles aux fenêtres. Flaques. Verrous. Plus loin, la ville en flammes.

Accessoires. Du faux champagne, des assiettes en carton, des corbeilles de fruits et légumes en plastique (navets, rutabagas, grenades, fruits de la passion), des fleurs en plastique (pétunias, géraniums), des toiles peintes et des rideaux, un poster de L'Origine du monde, un tambourin, un amant dans le placard, un enfant dans le congélateur, et trois ados empaillés. Il n'y a ni chauffage ni ventilateur.

Costumes. Sabine a un costume de prisonnier + un boulet. Jean-Jacques est habillé en bordelais. Grégoire a une tâche de sang sur le coeur. Geneviève est pleine de boue.
Les ados empaillés sont très propres. Très bien habillés. La femme pratique porte un casque de technicienne et un habit de chantier.

Musique. Un slow. Une nappe d'ambiance. Rumeurs de la ville. Bruits de clés et de travaux.

Microclimat. Il fait tantôt très chaud. Tantôt très froid. Il y a visiblement dans l'air quelque chose de déréglé. Quelque chose qui tantôt amollit. Tantôt énerve.