Dans lequel Tibor donne un peu de perspective historique au mouvement

(Tumultes)

Tibor. Ici, je vais leur faire un show politique. Ça me semble important. Prôner l’union. Si ce n’est l’union, du moins, l’unité. Ça dont nous avons besoin, aujourd’hui. 1. Trouver un titre : S’intéresser à l’antifascisme au mitan des années Trente pour retrouver la bigarrure des engagements antifascistes, ainsi que leurs promesses démocratiques et révolutionnaires. Trop long, ce titre. Un show ou un exposé ? Partir des émeutes du 6 février 1934 : les ligues fascistes manifestent dans les rues. Double flèche. Montée en puissance d’Action Française et des Camelots du Roi. Exhiber des photos. Lampadaires cassés. Vitrines brisées. Six morts. Emotion. Lues par certains comme une tentative de coup d’état. Préciser le contexte international (Vienne la rouge flèche Allemagne nazie). En profiter pour faire un laïus sur le naufrage de la gauche allemande en 33. Vachement intéressant, ça. D’aucuns pensent que si le FN était au pouvoir aujourd’hui, il y aurait enfin du grabuge. Dépassement du seuil. Expérience jusqu’au pire. Non. Jamais. Marteler ça : « Du fascisme, il ne peut rien advenir de bon. » Comment Kevin Spacey ferait-il ? Je ne sais si je dois faire un discours froid. Thermidor avant la Révolution. Les glacer tous pour leur donner envie d’agir. Non. Le mieux, évidemment, c’est les dégeler. Les chauffer au fer blanc. Oh ! Comme ce Che est séduisant. Ne pas penser au torse du Che. Concentration, Tibor. Intensité. Point deux. Où j’en étais ? Qui y a-t-il d’intéressant dans 1934 déjà ? L’union. Le cortège socialiste et le cortège communiste se rassemblent. Où ? Place de la Concorde. Insister sur ce mot là. Concorde. C’est beau, ça. Choisir les mots. Ils sont soudés. Ils crient ensemble pain, paix, liberté. Importance des slogans. Bataille symbolique dans les papillons, les tracts, les affiches. Bon, maintenant, évidemment, la gauche est complètement divisée. Putain de gauche. Des miettes. Franchement, elle ressemble à rien. Ne pas le dire, ça. Faire jaillir les points en gras. De toute façon, tout le monde le voit. Reprendre. Noté un point particulièrement saisissant. Aujourd’hui, Marine Le Pen refuse qu’on la taxe de fasciste. Malignité de Marine Le Pen. Du coup, on range le FN sous l’étiquette du populisme. Exactement comme les gauches extrêmes. On range les deux bouts dans la même catégorie. Ça va leur parler, ça, les deux bouts. Du coup, dans l’esprit des gens, tout se vaut. Démonter cette équation. Absolument. C’est faux. Remettre du différent. Bon, il y a toujours des cons d’extrême gauche pour virer à l’extrême droite. Point important : disqualifier les cons. Faire de l’antifascisme la colonne de notre union. Penser au dispositif. A mon avis, le show doit être clandestin. Préparer un pupitre + des bougies dans la cave. Non. Eviter l’excès de ritualisation. Couper mon portable. Donner à la lutte une colonne vertébrale. Il m’apparaît comme une évidence que mon corps est idéal pour la représenter. Leur faire admettre ça l’air de rien. N’ai-je pas la plus grande des colonnes ? Harry Potter, la cicatrice, vous saisissez ? Ooooh ! Si seulement j’étais dans un feuilleton ! Parler enfin à des millions d’internautes ! Ne voyez-vous pas que je suis à l’étroit dans cette école ?! Le monde ! C’est le monde qu’il me faut ! Trouver le moyen de créer le buzz sur la toile. Comme mes doigts sont fins. On dirait des araignées. Effrayer Mélissa avec mes longs doigts. Ne pas minorer la puissance de l’effroi. Dernier axe. Parler de l’intempestif. Sommes-nous dans une période révolutionnaire ? Pas du tout. Les français ont peur. En plus, on n’a pas d’argent. Difficile de faire la grève longtemps. Et puis, le militantisme, c’est chiant. Casser l’image vieillotte du militant. Mais le propre d’une Révolution, c’est justement de surgir lorsque nul ne l’attend. Ne pas sombrer dans la résignation de l’époque. Trouver des formules chocs. « Quelque chose pue au Royaume de France ». Séduire Manon avec des références. Placer ma tête dans l’étoile du Che. Séduire Maurin. Folklore. Jouer de mes longues mains. Mes grands bras. Mes grands pieds. Mon grand tout. Mon long visage. Mes longues dents. Jouer de tout. Regarder encore Kevin Spacey. Scandale financier. Djihad. Manif pour tous. Jour de colère. Israël Palestine. Hollande complice. J’y vais. Insister sur ça. J’y vais. J’y vais.